Bienvenue à l'office de tourisme de Brignoles

BRIGNOLES : capital du Centre Var, une ville à la campagne, cité des Comtes de Provence située au coeur de la Provence verte

Office de Tourisme - Carrefour de l'Europe - 83170 - BRIGNOLES - FRANCE
Tél: 04 94 69 27 51
E-mail: info@officedetourisme-brignoles.com
Site Internet : https://www.colocation-etudiante.fr/colocation-a-montpellier

Petit historique de Brignoles

« Entre si vèrdi montagnolo
Pereilalin vaqui Brignolo
Au libre patriau a periu soun fuiet
Adiéu risènto nourriguiero
de nostri Comte qu’il fresquiero
de toun riéu clar
De ti bauquiero vinien cerca
l’èr pu emai tasta l’aiet »

Frédéric MISTRAL, poète national, présentait ainsi Brignoles, ces vers sont inscrits au fronton de l’hôtel de ville. (Traduction : « Entre ses vertes collines, à l’horizon voilà Brignoles ! Au livre national elle aussi a sa page : Adieu riante nourrice de nos Comtes qui parmi les fraîcheurs de ton ruisseau clair, de tes pelouses, venaient chercher l’air pur, et voire goûter l’ail »)
Brignoles est une agglomération fort ancienne, elle fut tout d’abord habitée par une population celto- ligure, puis lors des invasions romaines, elle fut située sur l’antique voie aurélienne qui reliait l’Italie à l’Espagne.

Le christianisme apparaît dès le II siècle, le sarcophage de la Gayolle, mélange d’illustrations païennes et chrétiennes, (découvert à la Celle, aujourd’hui visible au Musée du Pays Brignolais) en témoigne. Le roi Childebert, lors d’un don de terre à un de ses évêques en 558, écrira le nom de « Brinoniae », actuellement Brignoles dont l’étymologie reste incertaine.

En 1222, la cité sera cédée à Raymond Béranger V, Comte de Provence, dès lors les Comtes de Provence aimeront venir séjourner à Brignoles.

Brignoles verra la naissance de Saint Louis (Louis d’Anjou 1274 – 1297), fils de Charles II et de Marie de Hongrie, neveu de Louis IX.

Saint Louis est le patron de la ville, il est fêté le 19 août, jour anniversaire de sa mort. Brignoles deviendra française lors de l’annexion de la Provence à la France en 1481 sous le règne de Louis XI, après la mort de René d’Anjou, dernier Comte de Provence.

Brignoles changera une seule fois de nom au cours de son histoire, en 1536 lors de l’invasion de la Provence par Charles Quint, qui la rebaptisera Nicopolis, ville de la victoire, aujourd’hui c’est le nom d’une grande zone industrielle essentiellement tertiaire en cours de développement, elle retrouvera son nom deux mois plus tard lors de la défaite de Charles Quint à Marseille.

Brignoles fut aussi très célèbre dans tout le royaume de France et de Navarre grâce à ses prunes appelées « Brinoniae » ou « pistole » à cause de leur forme et couleur après séchage. Leur notoriété disparut après que plusieurs plaintes furent déposées pour leur prix trop élevé, et que les Brignolais en colère contre le seigneur Hubert de Garde, seigneur de Vins, saccagèrent les champs de pruniers. De nos jours, une étude est en cours afin de retrouver les fameux pruniers de Brignoles, et d’en développer l’exploitation.
Brignoles connaîtra une autre heure de gloire, à la fin du XIX, lors de l’exploitation de la bauxite, ce fut un atout économique majeur car rapidement la production du bassin brignolais devint la première de France, la dernière mine a fermé ses portes le 31 décembre 1990.

Brignoles est de nos jours une ville en extension, deuxième sous préfecture du Var. Le centre ancien témoigne d’un très riche passé. Elle reste un carrefour entre grands axes, et un bon point de départ pour de nombreuses promenades à la découverte du Var !!

Offices de tourisme partenaires

office tourisme ferrieres
tourisme ardenne
office de tourisme de joinville